— Actitude.org —
65 subscribers
32 photos
10 videos
7 files
126 links
Actualités et prospectives sociétales.
Canal d'informations sourcées portant un regard décalé et une analyse long terme.

Manifester le changement par l'action. Soyons les acteurs libres et critiques de la construction de notre futur commun.
Download Telegram
Macron-et-son-Crepuscule.pdf
1.1 MB
D'où vient Gabriel Attal et les coulisses du pouvoir de la macronie: "Crepuscule" par J. Branco

En 2018 alors que la contre-offensive du pouvoir face aux gilets jaunes fait rage dans les médias, l'avocat dissident de l'establishment français qui a connu Attal et sa sphère proche sur les bancs de l'école décrit le comportement du nouveau ministre sous des termes peu élogieux.

On y découvre les coulisses d'un pouvoir autocratique envasé dans des pratiques claniques, un microcosme de reproduction sociale incestueux et une élite hors-sol qui méprise le peuple dont elle extrait pourtant des profits historiques.
Capitalisme : Les ultra-riches contre l'humanité - Blast

Leur fortune augmente de plus en plus vite, en même temps que leur vision se rétrécit et que notre société se morfond. Éclairage de Blast sur ce phénomène de fin de civilisation que nous soutenons tous un peu en le laissant continuer, l'ultra-capitalisme sans honte ni complexes.
Intermédiaires commerciaux, spéculateurs, profiteurs de guerre : le mal du siècle
📣 Message de la part des co-réalisateurs du film Tu nourriras le monde :

« En raison des mobilisations agricoles qui ont lieu en ce moment dans toute la France, nous mettons notre documentaire Tu nourriras le monde en ligne en accès libre sur notre site internet  :
https://parolesdepaysans.wixsite.com/parolesdepaysans/tu-nourriras-le-monde

N'hésitez pas à le partager à tous ceux qui cherchent à mieux comprendre ce qui se joue réellement en ce moment, ainsi qu'à toute personne capable de propulser ce film plus largement !

Bien à vous,

Nathan Pirard & Floris Schruijer
Co-réalisateurs du documentaire »
Media is too big
VIEW IN TELEGRAM
Non, il n'y a pas de "bonne guerre"

La dérive militaro-financière de notre société bat sont plein. Entendre dans un média d'information populaire un responsable expliquer que la guerre en Ukraine permet d'obtenir des bénéfices stratégiques a moindre frais tout en créant de l'emploi aux USA est d'un cynisme total. Que la journaliste apporte cela sur son plateau pose déjà une question éthique sur les messages politiques soutenus par les actionnaires de sa chaine. Qu'aucun des deux ne se pose la question de la compassion envers les victimes collatérales, de la destruction de villes entières ou d'alternatives plus sages à la guerre est un miroir de l'aveuglement ultra-libéral de notre époque.

C'est un bon moment pour réveiller la graine de pacifiste en nous et faire réseonner l'écho des peuples multi-culturels face à la folie des multi-nation-ales
Le zapatisme est mort, vive le (nouveau) zapatisme

Issus de terres ancestrales florissantes accaparées par les grandes fortunes, ils étaient passés de communautés autonomes à la misère extrême. Devenus des "sans terre", des "va-nus-pieds" à la merci d'un agrobusiness de rentiers, ce petit peuple à trouvé dans les héritages bolivariens du continent et les idéaux anarchistes l'énergie du soulèvement armé.

Le zapatisme s'est déjà réformé plusieurs fois, voici sa nouvelle forme. L'intérêt des structure populaires auto-organisée est de pouvoir se remettre en cause, faire des erreurs et maintenir un équilibre entre une réflexion a long terme et une dynamique communautaire locale.

Si la critique est facile quand on ne connaît pas les réalités des populations qui se sont battues pour échapper à la misère, l'action sur deux generations déjà est fertile et l'auto-critique est salvatrice pour assurer la "continuité dans le changement".
Agriculteurs-exploitants, le "grand remplacement"

Il ne reste plus que 1,5% d'agriculteurs exploitants, quasi plus personne, là où il y a un siècle la France comptait une majorité d'exploitations à "taille humaine" dans une petite paysannerie basée sur le noyau famillial. Si on ne parle pas trop de cela dans les débat actuels, par quoi à été remplacé ce modèle?

Un employé qui travaille en CDI pour une entreprise multinationale et surveille une production semi-automatisée gérée par satellite est-il un "paysan"? Est-il encore un agriculteur?

Se grouper pour reprendre des terres avant qu'elles ne partent dans des portefeuilles d'actifs financiers ou dans l'agro-business. Faire ressurgir de nos campagnes des modèles de poly-activités qui resistent bien mieux que la mono-culture et explorent au-delà du tout-business. S'offrir la chance de vivre solidaires et protèger un environnement sain qui nous soutien a long terme.

Dans une société qui fonce vers un mur, bien avisés ceux qui font un pas de côté.
Simple, loin des préjugés, à méditer

Que serait notre société si elle fonctionnait selon les principes des sociétés auto-organisees?

Un exercice intéressant de visualiser, se projeter, essayer de se mettre en scène en contraste avec ce que nous vivons en occident.
Le pompier pyromane

Qui porte la culture des armes et de la guerre dans le monde ? Un graphique qui parmi tant d'autre parle de de lui-même.
Culture de la dette et argent magique

Comment une civilisation entière s'est orienté brutalement vers une culture ultra-spéculative hors de contrôle ou la seule chose qui permet de continuer est d'aller encore plus vite ... au delà de l'essoufflement total.

Quand la dette s'emballe, deux possibilités :
- une régulation par la crise et la dévaluation pour rétablir une rationalité entre la valeur des choses et la valeur de l'argent en excès.

- imprimer encore plus d'argent pour cacher le problème, au prix de rendre le système encore plus fou et la chute future encore plus violente.

Actuellement la dette mondiale a atteint 224 000 milliards. Nous sommes rentrés depuis quelques temps déjà dans la post-spéculation. Les politiques ne reposent plus sur de l'évaluation d'un futur possible, mais sur l'illusion de pouvoir créer le futur par la création illimitée d'argent à partir de rien. C'est le fameux "argent magique".

Les plus sages resteront dans la réalité, proche de leurs proches et loin de la spéculation.
Tout comprendre sur le système de la dette ... et les grenouilles

Comment l'illusion de la propriété privée nous fait soutenir le poids d'une dette illimitée qui mène lentement les petites familles à être dépossédées au fil du temps de leurs terres et leurs racines au profit d'une culture sociopathe qui accélère la concentration de la richesse dans les mains de quelques uns.

Dans notre "société moderne et libre", il est presque indécent d'évoquer la remise en cause des notions actuelles de propriété face aux modèles basés sur les Communs. Comparer la culture de la possession face à celle de l'usage est pourtant passionnant, surtout si l'on ne fait pas partie de la haute élite.

Si on s'intéresse aux notions d'égalité ou d'équité, plutôt que de performance et d'optimisation .... Les mécanismes de partage des ressources et de garantie d'un refuge de vie tout au long de notre existence n'est pas forcément moins barbare qu'un système de compétition ultra-libéral.
Ultra-spéculation : L'argent rapporte plus d'argent que le travail.

La situation actuelle dans le monde agricole
illustre bien cette tendance dominante désormais bien établie qui s'est imposée depuis a peine une quinzaine d'années. Les intermediaires commerciaux et financiers prennent la plus grande marge sur la sueur de ceux qui sont sur le terrain. Les revenus du travail baissent alors que les marges de la spéculation explosent.

La question cruciale de revenir à des marchés locaux, de la vente directe et même du troc pour refaire basculer la marge du côté du producteur revient au devant de la scène médiatique. Consomacteur, buycott, bon sens, saurons-nous faire le choix de ne plus recourir a la facilité du supermarché retrouver la raison de l'échange humain ?
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire."
- Albert Einstein -
Travailler rend pauvre : agriculteurs et employés sur la brèche

"Les ménages agricoles sont également davantage exposés à la pauvreté monétaire : 18 % de leurs membres vivent sous le seuil de pauvreté (13 000 euros par an pour une personne seule en 2018), contre 13 % des membres des ménages ayant des revenus d’activité. La pauvreté y est de surcroît plus intense : le niveau de vie médian des personnes pauvres est de 9 400 euros, soit 1 300 euros de moins qu’au sein des ménages pauvres ayant des revenus d’activité."

https://www.insee.fr/fr/statistiques/5434584#titre-bloc-11
Agro-chimie, un modèle qui franchit le mur du non-sens

« En France, les dépenses réelles associées aux pesticides sont deux fois plus élevés que les profits du secteur » estime une étude du Bureau d’analyse sociétal de l’intérêt collectif (Basic)

"Très impactés par le réchauffement climatique, les oiseaux le sont aussi par l’usage massif de pesticides qui les affament en faisant disparaître les insectes. Insectes dont le déclin est tout aussi spectaculaire : de 70 à 80 % d’entre eux ont disparu."

"Intéressons nous aussi à l’état de l’eau, tellement contaminée que des captages doivent être fermés, notamment à cause de la présence de métabolites, ces descendants des pesticides que l’on retrouve partout. A certains endroits, les autorités sanitaires sont tellement désemparées qu’elles rehaussent les seuils au-delà desquels l’eau est considérée comme impropre à la consommation – une eau considérée trop polluée hier redevient ainsi potable"

"A cela s’ajoute l’état des sols, sur lesquels la recherche commence à se pencher, découvrant une présence généralisée de pesticides, qui rend une partie de ces sols impropres à la production alimentaire."

"Personne n’a dit qu’il serait facile de réduire ou renoncer à ces outils d’apparence miraculeuse que sont les pesticides, et surtout pas ceux et celles qui travaillent au quotidien en se passant d’eux. Les agriculteurs ont besoin d’aide pour résoudre mille et une impasses techniques, répondre à leurs doutes, mutualiser les bonnes idées, et indemniser leurs récoltes perdues. Des milliards d’euros pourraient être réorientés vers ces tâches essentielles."
Media is too big
VIEW IN TELEGRAM
Revolution populaire : Le Burkina-Fasoo est-il en train de trouver sa troisième voie ?

Mali, Niger, Burkina-Faso émergent d'une révolution populaire qui a mis la France à la porte. Dans la lignée de pensée de Sankara, se définit une nouvelle identité qui remet en cause les restes de la francafrique post-coloniale et de l'ordre international. Des sujets très absents chez nous.

Le governement militaire à quitté la CEDEAO, formé une alliance militaire et réforme en profondeur avec un discours ideologique fort. On évoque la sortie du franc CFA, la création d'un front anti-islamiste contre les cellules soutenues par l'occident,

Quel avenir se construit en dehors de nos médias?
A la fois plateforme militaire et réseau financier off-shore (off-planet), Starlink n'a pas encore révélé tous ses secrets

Les lobbys militaires sont les premiers financiers et partenaires de Starlink apprenait-on avant le lancement des premiers satellites. Le risque: voir l'espace, traditionnelle zone neutre de coopération scientifique, devenir un enjeux militaro-financier et perdre son statut de neutralité. L'usage de Starlink comme plateforme militaire logistique en Ukraine a déjà dépassé l'incident diplomatique et provoqué la militarisation de l'Espace, forçant les grands acteurs de la planète à rentrer dans une nouvelle course à l'armement spatial.

Les deuxièmes clients, les réseaux financiers internationaux qui trouvent dans cette sphère de satellite autour de la Terre le moyen de "transcender" les limites des réseaux de paradis fiscaux et échapper à toute incursion physique de leurs serveurs. Les "Space Heavens" préfigurent une nouvelle société ultra-libérale cybernetisée où les états n'auront plus leur mot à dire. C'est l'un des marchés à plus forte croissance dans le monde depuis quelques années.

L'accès telecom aux entreprises et particuliers n'est que le troisième marché de Starlink ...

Alors Elon Musk, bienfaiteur de l'humanité où mirage marketing populiste qui sert en réalité une haute élite avec des produits de luxe qui n'apportent rien de philosophique à l'Humanité ? A t'on besoin des Hyperloop, Space X, Starlink, Tesla pour sauver la planète et construire un monde plus juste?
Le "monde d'à côté" continue de se construire

Signe des grands changements géopolitiques de notre époque, 20-30 pays supplémentaires se préparent a rejoindre les BRICS-OCS. Ils y trouvent des outils et solutions très pragmatiques pour revaloriser leurs monnaies en rétablissant un commerce multilatéral en devises nationales , diversifier leurs risques stratégiques en s'échappant du monopole SWIFT et former un groupe d'influence alternatif au G7.

La pression de la dette américaine sur la stabilité du dollar est notable. La fameuse "dédollarisation" provoquée par l'émergence des BRICS-OCS vient clouer la planche du cercueil. La grande redistribution des cartes du jeu a l'échelle mondiale s'accélère.

Beaucoup d'acteurs majeurs se sont déjà repositionnés. Ça transfère les actifs, déménage les centres de décision, renégocie les contrats en devises. Dans certains pays on retire les appareils et systèmes SWIFT-Visa-Mastercard pour les remplacer par leur nouveaux concurrents. L'énergie libérée et la dynamique internationale des échanges devraient aller grandissant.
Israël-Palestine, le 7 octobre et après (3) : invisibilisation de Gaza et déshumanisation des Palestiniens

Comment continuer la lutte des peuples pour leur liberté, où au moins pour le simple droit de vivre quand vous en êtes réduits à essayer de survivre ? Une étude qui fait le point sur le comportement de nos médias alors que la situation se dégrade a Gaza et dans la région.

Dans cette ère de censure et de dérive militaro-financière, un certain nombre de personnes et de médias indépendants se lève pourtant. Pour parler, pour crier, pour analyser, pour signifier leur choix de ne pas se conformer à un narratif mainstream qui tremble sur ses chevilles affaiblie par le poids des mensonges démasqués.

Désormais, là où les fumées s'élèvent, autant en Europe qu'en Afrique où au Moyen Orient et ailleurs, Il y a comme une odeur de changement dans l'air. On parle (pas assez) de 3ème voie, un peu (trop) de 5ème colonne, et surtout de révolte citoyenne, de désobéissance civile, d'insurrection populaire, de procès contre des élites corrompus.

Pour ceux que cela choque où se trouvent loin de ces positions, le but ici n'est pas de polémiquer sur telle où telle situation/peuple. Demandez-vous pourquoi ce contraste avec votre état d’esprit ? Qu'est-ce qui pousse une partie des populations de notre planète à un désespoir si grand qu'ils en remettent en cause les fondements d'un système international régnant depuis des génerations. Pourquoi des peuples se soulèvent, s'engagent dans des combats à mort, des exodes, des extrèmes ? Pensez-vous vraiment qu'ils ne sont pas/plus humains, où bien y a t'il un problème ailleurs?