INFOS Union Citoyenne Pour La Liberté
643 subscribers
315 photos
33 videos
5 files
277 links
Chaîne d’infos de la mobilisation de l'Union citoyenne pour la liberté, contre l’état d’urgence sanitaire et le PASS de la honte, l'obligation vaccinale...
Download Telegram
to view and join the conversation
https://youtu.be/RHD74XWBndE

A voir diffuser partager.
Levons l’omerta le secret défense et toutes les mesures liberticides pour obliger à la vax.
En Belgique aussi les pompiers osent dire la vérité : depuis 10 ans les hôpitaux sont toujours saturés à cette période. Il n y’a pas plus de monde hospitalisé. On se fout de nous. Hier on applaudissait les soignants et aujourd’hui on les licencie. Ce n’est pas normal.
Rien de ce qui se passe n’est normal.
ATTENTION MISE EN GARDE !
à propos des appels à blocage notamment pour le 4 dec.

Cette méthode est absolument à ne pas faire! Alors certes cela nous ferait un bon défouloir, à nous qui sommes révoltés par la dictature sanitaire… mais prenons bien garde aux conséquences de telles formes d’actions.
Vouloir un coup de force, coup d'éclat, quand on est déjà des parias montrés du doigt, va aggraver la situation.
Nous ne sommes pas majoritaires dans l’opinion publique et nos idées sont censurées par les médias.
On ne peut donc pas convaincre une majorité qui ignore nos arguments.
Ce n’est pas en bloquant qu’on va rallier l’opinion publique. Bien au contraire. Bloquer et empêcher va obligatoirement engendrer des confrontations.
On risque de braquer encore plus les gens, ça risque de créer le climat de guerre civile voulue par le pouvoir pour déclencher la loi martiale. Ils risquent ainsi de justifier de prendre la suite de l’Australie avec des mesures encore plus autoritaires!
Ceux qui veulent aller dans cette voie des blocages sont suicidaires pour le mouvement !
Ça va se terminer comme les gilets jaunes : des blessés, voire pire… tout le monde rentrera à la maison et on passera encore plus pour des fous furieux à contrôler et montrer du doigt !

Ce que nous devons faire : augmenter notre capacité de diffusion et de visibilité. Continuer de créer et de manifester pacifiquement en tenant bon sur la durée avec calme pacifisme et détermination. Soyons imaginatifs pour inventer des actions pacifiques.

C’est l’opinion publique qu’on doit rallier et convaincre : avec force de créativité et douceur dans la persuasion. On doit être plus nombreux à diffuser et affûter nos outils de diffusion et faire des actions plus spectaculaires et communicantes.

Bloquer est vraiment la dernière chose à faire dans le contexte actuel et avec un régime dictatorial comme celui de Macron.
Ceux qui publieront ce genre d'appel au blocage et donc à la violence seront avertis et leurs messages retirés. Si l’avertissement ne marche pas ils seront exclus du groupe.
Protégeons nous et protégeons notre stratégie.
Hauts les cœurs !
Partagez #ucpl
💪🏼👉🏽✌🏻https://t.me/UnionCitoyennepourlaLiberte
On vous conseille de vous armer de patience pour écouter les délires de cet homme égrainer ses mensonges et divagations sur un plateau TV à une heure de grande écoute. (voir vidéo dans ce lien)

"L'Échelle de Jacob: Le médecin défenseur de la vaccination a été payé 161 646€ par Big Pharma pour forcer à faire vacciner les 0-11 ans"

http://echelledejacob.blogspot.com/2021/11/le-medecin-defenseur-de-la-vaccination.html
⚠️ ‼️ LA CNIL INTERPELLE LE GOUVERNEMENT SUR LE MANQUE DE PREUVES D'EFFICACITÉ DU PASS SANITAIRE ❗️
Depuis septembre 2020, la Commission a réitéré quatre fois sa demande au gouvernement de fournir des preuves concrètes de l'efficacité du dispositif mis en place pour lutter contre le Covid-19. Une demande qui reste, à ce jour, sans réponse.
La Commission nationale de l'informatique et des libertés rend, ce mardi 30 novembre, son quatrième avis sur les dispositifs mis en oeuvre pour lutter contre le Covid-19. Au terme de 42 opérations de contrôle et de dix-huit mois d'épidémie, la Cnil interpelle le gouvernement sur la nécessité de fournir des garanties quant à l'efficacité concrète du pass sanitaire.

Malgré ces nombreux contrôles, et les trois avis précédemment rendus, la Cnil pointe un manque de preuve.
"La CNIL insiste sur la nécessité que les éléments qui permettent d’apprécier l’efficacité des traitements susmentionnés lui soient rapidement transmis, afin de continuer l’exercice de sa mission. En effet, malgré plusieurs demandes, une telle évaluation n’a, à ce jour, pas été transmise à la CNIL. À cet égard, elle tient à souligner que l’utilisation des dispositifs précités reste conditionnée à des garanties relatives à leur efficacité", demande la Commission dans son avis.
L'efficacité du pass en question

En effet, la généralisation du pass sanitaire a cristallisé plusieurs enjeux relatifs à son efficacité; d'une part, les très nombreuses fraudes que sa mise en place a engendrées, amenant des individus à présenter de faux pass ou bien à en générer des dizaines dans le but de les revendre.

Mais d'autres paramètres rentrent en ligne de compte, comme le fait, jusqu'ici, de ne pas recourir à l'isolement lorsqu'une personne est à la fois vaccinée et cas-contact - ce n'est désormais plus le cas depuis l'apparition du variant Omicron. Un article de Numerama sur le sujet, publié le 28 novembre dernier, résumait la chose ainsi: "le pass n’est pas parfait et n’est pas gage d’une absence totale de risque".

Jusqu'ici, les chiffres donnés par le ministère de la Santé ne permettent effectivement pas d'avoir une visibilité sur l'efficacité du pass sanitaire. Aucune donnée n'y est d'ailleurs entièrement dédiée.

Depuis septembre 2020, la Cnil a interpellé quatre fois le gouvernement avec cette même demande. Elle insiste sur la nécessité de son contrôle, continu et ce jusqu'à la suppression de toutes les données personnelles qui ont été engagées dans cette situation.
Sécuriser les données personnelles

Au-delà de la question du pass sanitaire, l'avis de la Cnil rappelle également les manquements en ce qui concerne la sécurité des données personnelles des utilisateurs de l'application TousAntiCovid, notant toutefois que "le ministère des Solidarités et de la Santé a mis en place de nouvelles modalités permettant de réduire le risque d’exploitation malveillante des données collectées".

Sur le plateau de BFM Business, Armand Heslot, chef de l'expertise technologique de la Cnil, avait rappelé cet été la nécessité que ces dispositifs soient "limités dans le temps", afin de ne pas devenir une entrave aux libertés individuelles.
A ce sujet, la Commission a annoncé une cinquième phase de contrôle, "portant sur la durée de conservation, la suppression et/ou l'anonymisation des données", prévue pour la fin de l'année 2021.


https://www.numerama.com/sciences/759657-la-cnil-perd-patience-et-demande-des-chiffres-sur-lefficacite-du-pass-sanitaire.html
Les gens ont perdu tout sens commun.
Il faut leur remettre les faits devant les yeux.
Voici un graphique récent des myocardites chez les gosses en Europe.....
Insupportable.

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=273771391469614&id=107484791431609&sfnsn=scwspmo