Infos PDVCN-ABS
56 subscribers
8 photos
2 files
70 links
Canal d'informations publiques
Download Telegram
'Association Énergie et environnement
en débat dans l'Aisne et dans la Marne
(EEDAM)

"Le décret sur l'agrivoltaïsme va trop loin !"
La consultation est en cours depuis le 26 décembre jusqu'au 16 janvier. L'agrovoltaïsme présente un risque très important de favoriser le développement de projets éoliens, car face à l'incapacité de l'Etat de financer les centaines de Mrd€ des raccordement ( eolien offshore, éolien terrestre, PV agrovoltaïque et Electrolyseurs) , les promoteurs privés se sont organisés pour prendre en charge des lignes privées qui seront majoritairement aérienne ( moins chère comme présenté par European Energy le 7 décembre à Chéry-Chartreuve) et sur lesquelles (car elles seront de service public) n'importe quel opérateur pourra se brancher de droit.
Il est donc essentiel de freiner ces projets et de les limiter aux ombrières ( élevage ou agricole) avec auto-consommation locale. Vous trouverez ci-dessous les extraits de l'alerte d'une association de l'Yonne, le lien vers l'avis INRAE ainsi que 1 note d'explication et une version annoté du décret

Le lien pour la consultation est en fin de mail
( Urgence car uniquement 40 contributions après presque 2 semaines sur 3...)
"Le décret sur l'agrivoltaïsme va trop loin !"

Malgré les appels de certains scientifiques et du syndicat Jeunes Agriculteurs pour un taux de couverture de 20% de nature à préserver la production agricole - d'autres syndicats comme la Confédération Paysanne en dénonçant le principe même, les décrets d'application de la loi APER sur l'agrivoltaïsme, en consultation publique jusqu'au 16 janvier, ont retenu un taux de couverture de 40% de panneaux photovoltaïques sur les surfaces agricoles concernées.
Pour Christian Huyghe, directeur scientifique Agriculture à l’Institut National de la Recherche pour l'Agriculture, l'Alimentation et l'Environnement, c'est trop et c'est risqué :
"Malgré nos avertissements sur les risques de pertes de production, le gouvernement a écouté les énergéticiens ainsi que la FNSEA qui souhaitent surtout faire du profit...
..Le risque est d’avoir un système agrivoltaïque qui n’en a que le nom et où la production agricole va rapidement disparaître par manque de rentabilité...
... Il est évident qu’avec un taux de couverture de 40 %, les pertes seront largement supérieures à 10 %... Dans la réalité, une fois que les panneaux seront installés et que vous aurez démontré que les pertes sont supérieures à 10 %, vous faites quoi ?"

Christian Huyghe aurait pu aller au bout de son raisonnement et en conclure que l'agrivoltaïsme, poursuivant ainsi deux objectifs contradictoires n'est pas une bonne idée, ce que nous pensons. Sa position le contraint sans doute à une posture toute diplomatique mais sa mise en garde reste. Très rapidement dans ces conditions de couverture, l'agrivoltaïsme ne sera plus que du photovoltaïque sur des terres agricoles. On vous aura prévenus !
Notez que Christian Huyghe rappelle dans cet interview à la France Agricole, que l'INRAE considère comme agrivoltaïque la seule production de biomasse sous les panneaux solaires, élevage non inclus. Que les bergers improvisés qui ne jurent plus que par la reconversion dans l'élevage ovin à l'ombre des panneaux pour mériter le label se le tiennent également pour dit !
Pour lire l'intégralité de cet entretien, c'est là :
https://www.lafranceagricole.fr/agrivoltaisme/article/860367/le-decret-sur-l-agrivoltaisme-va-trop-loin
Pour participer jusqu'au 16 janvier à la consultation sur les décrets agrivoltaïsme de la loi APER, c'est ici :
https://www.vie-publique.fr/consultations/292484-projet-de-decret-relatif-au-developpement-de-lagrivoltaisme

Vivre à Noyers - Val du Serein
vivreanoyer logo
Florence Billet
Présidente EEDAM Aisne

télécharger le décret
pdf logo

Note sur le projet de décret Agrovoltaïque

Cette note fait suite aux échanges de la réunion inter-association du 29 décembre et à la consultation lançée le 26 décembre 2023 jusqu’au 16 janvier 2024.


etnef
L’action des promoteurs éoliens et des promoteurs solaires est conjointe officiellement depuis juin 2023 avec le changement du nom de FEE en « Energies renouvelables »
Le mur financier des raccordements au réseau RTE (Eolien offshore, éolien terrestre, Solaire agrovoltaïque, electrolyseurs) annoncé le 15 décembre à Bercy par Emmanuelle Wargon ( plusieurs centaines de Mrd€) va conduire les promoteurs éoliens et solaires à renforcer leur maillage du territoire de façon unilatérale avec des lignes privées, arguant que l’Etat ne veut pas augmenter le coût de l’électricité ( les raccordements) pour les Français ;
Il faut dénoncer la privatisation de l’espace public ( lignes privées) et la consommation de terres agricoles pour une énergie inutile car elle ne sert pas l’autoconsommation des territoires

Les premières observations sur le projet de décret sont les suivantes :

Ce décret devrait être visé par le Ministre de l’Economie, des Finances et de la souveraineté industrielle et numérique en raison des enjeux, des coûts, de la pérennité et des risques de souveraineté industrielle de cette filière, ainsi que pour la stabilité de notre système énergétique.
Risque majeur de conflit d’intérêt avec d’autres activités économiques, industrielles, sociales en particulier dans la contrainte ZAN qui n’est pas appliquées à ces activités….alors qu’elle l’est aux autres toutes aussi ( voir plus ) importantes pour la vie des territoires et de leurs habitants
Un avis sur ce décret devrait être demandé au Conseil national de l’Industrie
Un avis devrait être demandé à ENEDIS et RTE et pas uniquement qu Conseil national de l’énergie en raison des impacts majeurs sur les réseaux BT, MT, HT voire THT.
Aucun commentaire et conditions de mise en œuvre des raccordements de ces installations
De très nombreuses dérogations à quasiment tous les articles et des définitions très floues interprétables … ce qui augure de très nombreux contentieux….sans doute encore plus importants que pour les parcs éoliens…
Les effets climatiques sont très contestables ( zones d’ombre permanentes réduisant la photosynthèse, impossibilité de traitement ou d’arrosage à cause des panneaux photovoltaïques, effet sur la biodiversité,..)
Ce décret est « Open bar » pour les promoteurs et va mettre encore plus de pression sur les agriculteurs et les élus A compléter…

Voir ci-dessous le message de Vivre à Noyer ( Luc Evrard) le lien vers l’article du directeur de l’INRAE dans la France Agricole et le lien vers la consultation du décret

Malgré les appels de certains scientifiques et du syndicat Jeunes Agriculteurs pour un taux de couverture de 20% de nature à préserver la production agricole - d'autres syndicats comme la Confédération Paysanne en dénonçant le principe même, les décrets d'application de la loi APER sur l'agrivoltaïsme, en consultation publique jusqu'au 16 janvier, ont retenu un taux de couverture de 40% de panneaux photovoltaïques sur les surfaces agricoles concernées.

Pour Christian Huyghe, directeur scientifique Agriculture à l’Institut National de la Recherche pour l'Agriculture, l'Alimentation et l'Environnement, c'est trop et c'est risqué :

"Malgré nos avertissements sur les risques de pertes de production, le gouvernement a écouté les énergéticiens ainsi que la FNSEA qui souhaitent surtout faire du profit...

.. Le risque est d’avoir un système agrivoltaïque qui n’en a que le nom et où la production agricole va rapidement disparaître par manque de rentabilité...

... Il est évident qu’avec un taux de couverture de 40 %, les pertes seront largement supérieures à 10 %... Dans la réalité, une fois que les panneaux seront installés et que vous aurez démontré que les pertes sont supérieures à 10 %, vous faites quoi ?"
Christian Huyghe aurait pu aller au bout de son raisonnement et en conclure que l'agrivoltaïsme, poursuivant ainsi deux objectifs contradictoires n'est pas une bonne idée, ce que nous pensons. Sa position le contraint sans doute à une posture toute diplomatique mais sa mise en garde reste. Très rapidement dans ces conditions de couverture, l'agrivoltaïsme ne sera plus que du photovoltaïque sur des terres agricoles. On vous aura prévenus !

Notez que Christian Huyghe rappelle dans cet interview à la France Agricole, que l'INRAE considère comme agrivoltaïque la seule production de biomasse sous les panneaux solaires, élevage non inclus. Que les bergers improvisés qui ne jurent plus que par la reconversion dans l'élevage ovin à l'ombre des panneaux pour mériter le label se le tiennent également pour dit !

---

Cordialement
Jean-Louis Butré
Président
Fédération Environnement Durable
environnementdurable.org
contact@environnementdurable.net
tel 06 80 99 38 08
Le pnr de la Brenne est mort
Forwarded from Pascal
L'Indre plastifiée par le photovoltaique chinois
Dans le cadre d'un projet sur la thématique de la sobriété et l'auto-consommation, pour lequel la collectivité est lauréat et qui est accompagné par l'ADEME, la Région Centre Val de Loire, Enedis et l'association Énergie Partagé. Nous vous invitons à remplir le questionnaire suivant si vous habitez dans les environs de la commune d'Argenton, St Gaultier ou Eguzon :
Enquête : donnez votre avis sur les énergies renouvelables et la transition énergétique !
Cette enquête cherche à mieux comprendre les représentations et opinons des habitants vis-à-vis de la transition énergétique.
Nous vous remercions de votre participation ! Compléter le questionnaire vous prendra moins de 10 minutes.
LIEN ENQUETE :
https://forms.office.com/e/F3rsAL7852
Cher(e)s ami(e)s,

Nous vous sollicitons urgemment pour nous aider à financer des photomontages professionnels, afin de consolider le mémoire complémentaire des 37 oppositions au projet Les Sables (Vigoux Bazaiges, dans le PNR de la Brenne).

Nous avons besoin d'environ 2400€ en tout, d'ici vendredi 5 avril 2024.

Les photomontages professionnels indiscutables pourront très certainement faire pencher la balance de notre côté.

Nous avons travaillé d'arrache-pied depuis pas mal de temps pour ficeler notre mémoire avec notre avocat, et nous avons besoin de ce dernier coup de pouce pour gagner.

Merci pour votre aide :
Voici le lien direct pour le règlement :
buy.stripe.com/fZe4jHbVxcyf3N68wy